Le raffinage

distillation du pétrole brut

distillation du pétrole brut

 

LE RAFFINAGE :

    Introduction:

    L’essence que l’on met dans le réservoir de la voiture ou encore le fioul qu’on brûle pour nous réchauffer provient du pétrole.  Mais on utilise jamais du pétrole brut directement.

    Mode d’emploi:

     Le raffinage est une industrie qui transforme le pétrole brut en produits énergétiques ( carburant et combustible) et en produits non-énergétique (matieres premières, lubrifiants, paraffines et bitumes). Ces transformations sont établient dans des raffineries. Sa complexité se traduit par la diversité des différentes fabrications de produits. Ce mécanisme se fait par distillation où l’intensité de la chaleur varie selon le produit fabriqué. Trois formes de distillats sont alors créés : les produits blancs (distillats légers et moyens), les produits noirs (résidus lourds) et les produits léger converti en essence pour automobile.

     Le pétrole est injecté à la base d’une tour de 60 mètres de hauteur appelé topping ou colonne de distillation atmosphérique. On le chauffe à 350-400 °C ;la plus grande partie s’évapore au dessus de la tour, le reste est à la base de celle-ci et constitue les produits très lourd : les résidus. Plus il y a d’évaporation et plus la température baisse. A différents niveaux de la tour plusieurs plateaux y sont installés afin de récuperer les plus lourdes vapeurs condensées en liquide. Ce fonctionnement est utilisé jusqu’en haut de la tour où la température atteind les 150 °C ( endroit de la tour où sont récupérés les gaz de pétrole) ;il permet donc de produire une dizaine de produits, des bitumes aux gaz qu’on appelle des coupes pétrolières.

      La conversion :

     Les résidus lourds sont confrontés à une seconde distillation plus poussée, sous vide, qui consiste à récuperer du gazole à la base des fiouls lourds. On appelle craquage catalytique le système qui transforme le produit lourd en produit léger (gaz, essence, gazole…)

    La désulfuration:

    La désulfuration du gazole s’effectue à 370 °C et permet de transformer ce produit en soufre.

    La biodiversité et l’écosystème en danger

 

 

 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :