2°) le transport par voie terrestre et ses risques

 

 Le transport par voie terrrestre et ses risques

          Imposer des normes techniques, comme les doubles coques pour les pétroliers, est peu efficace. En France, les transports routiers ou ferrovières – qui sont bien équipés – causes toujours quelques accidents. Ce qui compte c’est la responsabilité face au risque d’accident. L’industrie pétrolière privilégie le transport maritime du pétrole, pour des raisons de souplesse. Le transport terrestre par oléoducs reste important, en particulier dans des pays de grande taille comme la Russie. De même, dans les pays industrialisés, il existe d’importants réseaux d’oléoducs qui transportent du brut vers les raffineries situées à l’intérieur des terres ou vers des grands centres de consommation. Trois types d’oléoducs sont utilisés les oléoducs basiques, en surface de la terre surélevé, les oléoducs sous-terrains et les sous-marins.

Exemples d’oléoducs :oléoduc d'Alaska

 oléoducs

      oléoducs sous-marin

         Les oléoducs sont de gros tuyaux qui peuvent acheminer beaucoup de pétrole, jusqu’à plusieurs dizaines de millions de tonnes par an. Une mise en pression par des stations de pompage situées tous les 60 à 100 km permettent de transporter le pétrole. Sa vitesse dans les tuyaux est d’environ 2 mètres par seconde soit 7 km/h. Les écologistes critiquent les oléoducs car ils ralentissent la voie migratoire de la faune. De plus, ils sont potentiellement dangereux pour l’environnement en cas de rupture ou de fuite. Les aménagements effectués sont aussi responsable de la destruction de l’environnement : pour y placer les tubes et leur routes de suivis mais aussi pour placer les édifices afin de monter le pétrole en pression . Les oléoducs sont des structures bien sécurisés mais aussi bien surveillés contre le vole et les crimes pouvant être a l’ encontre des oléoducs. Mais les choses deviennent plus graves si on ne surveille pas l’état des tuyaux. Le pétrole est toujours plus ou moins corrosif puisqu’il contient un peu de gaz acides. Les conduites s’abîment par l’intérieur et, si on ne les change pas à temps, elles finissent par fuir et laissent échapper du pétrole. Ce problème touche par exemple certaines zones en Sibérie. 

 Oléoducs en feu, dégagement d’une forte pollution : oléoduc en feu

        Les transports par camions (1) sont consacrés principalement par le transport de produit déja raffiné. L’utilisation des camions est conçu pour des raisons pratiques, pour la possibilité de transporer les produits dérivés du pétrole vers les entreprises qui sont dispatché en tout point du monde.  Les transports par voies ferrovières (2) sont effectués par wagons citernes. Ces deux modes de transport  restent peu utilisés dans les pays fortement industrialisés.

(1)camion(2)     wagon pour le transport de pétrole

 

Bibliographie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :